C.S.I.**** de Bourg en Bresse 2016 : Troupe Kalidor.

Jeudi 19 mai 2016.



L'album photo du spectacle de la troupe Kalidor qui, malgrés un certain retard dû a des problèmes technique causés par l'aménagement de la piste, on réussit à surprendre, et à transporter le public dans son univers fort sympathique, même si l'éclairage ne met pas forcément en valeur ce type de prestation.





Le final :



La sortie :

Découvrez leur site.



Auteur : Equinaute

C.S.I.**** de Bourg en Bresse 2016 : Spéciale Poneys-Chevaux.

Jeudi 19 mai 2016.



Comme chaque année a eu lieu l'épreuve Spéciale par équipe poneys/chevaux pour le bonheur ds petits et des grands, malgré une météo très maussade.

Voici son album.



Auteur : Equinaute

C.S.I.**** de Bourg en Bresse 2016 : inauguration.

Jeudi 19 mai 2016.



Pour sa dernière année au sein de la Société d'Equitation Bressane avant de s'exiler au Parc de Expositions de Bourg en Bresse, le Jumping ne démarre pas sous un ciel très clément, mais on croise les doigts pour que le soleil s'invite avec les meilleurs cavaliers.

Voici ce 1er album.



Auteur : Equinaute

"Une vision du dressage".

Présenté au Festival des Chevaux du Sud.

Réalisé par bertrand Scheidt (ancien cascadeur équestre) et produit par Octopussyprod.

Docu sur Patrick Doumé Moutomé ayant perdu la vue mais pas la passion des chevaux qu'il continue à dresser en s'adaptant à son handicap

Sans pité, ni misérabilisme, une belle leçon d'équitation.




Auteur : Equinaute

"On achève bien les anges, élégies".

Zingaro.

Le nouveau spectacle de Zingaro, "On achève bien les anges, élégies", est dans le continuité du précédent, Calacas. Mais cette fantasmagorie s'est percutée lors de sa création avec les attentats à Charlie Hebdo en janvier dernier, qui ont beaucoup touché Bartabas. On y alterne entre émotion et rires, entre clown et anges déchus. Avant même d'entrer dans le chapiteau, des clowns musiciens nous accueillent du haut de la pelle d'un tracteur !! Nous les reverrons régulièrement qui rythmeront le spectacle en alternant humour et sarcasme.

Bartabas n'était plus guère physiquement présent dans les spectacles de Zingaro depuis plusieurs spectacles. Dans ce dernier opus, il est un fil conducteur présentant des scènes où la virtuosité s'efface devant la poésie et de la magie. Rythmé par la voix grave et cassé de Tom Waits, il faut se laisser emmener par ce tourbillon de chevaux du début où les cavaliers descendent de la nuit jusqu'à la scène finale où ils montent dans un nuage. Tout au long de ce voyage, on va également rencontré des scènettes qui seront des clins d'œil sortis de l'imagination de Bartabas.

Une ultime envie serait d'avoir des représentations avec Tom Waits et ses musiciens en direct. En effet, on a pu apprécier dans des spectacles précédents que la musique était un acteur à part entière et qu'il est frustrant de n'avoir qu'une bande-son.

Une bande annonce pour vous mettre en appétit : version light (mp4 - 8,8 Mo), version normale (mp4 - 28,1 Mo) ou version HD (mp4 - 57,4 Mo).






Auteur : Equinaute

Oubliés les 11 millions de chevaux, ânes et mulets enrôlés en masse durant la guerre de 1914-1918 ?

A la recherche de la mémoire perdue…

Le film de Steven Spielberg «Cheval de guerre», sorti en France le 22 février 2012 (25 décembre 2011 aux USA), a permis de mettre – ou remettre – dans les mémoires le rôle du cheval pendant la guerre de 1914-1918.

Mais avant d’être un film à succès, Cheval de guerre

  • C’est d’abord un livre de Michael Morpurgo publié en Grande-Bretagne en 1982 (il a fallu attendre 2008 en France !)
  • Images du spectacle et du livre Cheval de guerre
  • C’est aussi un spectacle théâtral créé en Grande-Bretagne par Nick Stafford
  • Images du spectacle et du livre Cheval de guerre
Pour en savoir plus, visitez le site du spectacle, consultez le dossier pédagogique, et bien entendu admirez la vidéo de présentation !

Une scène marquante du film

Dans le film, la scène où pour libérer Joey des barbelés, une trêve tacite réunit un soldat allemand et un soldat anglais en plein no man’s land est particulièrement émouvante.

Ces trêves tacites ont longtemps été un sujet tabou.

La presse de l’époque en parlait ainsi :

« Six allemands prétendent faire kamerad, ce n’est qu’une ruse pour se renseigner » (Le Miroir du 16 mai 1915)
L’Illustration du 15 janvier 1916 publie deux photos témoignant d’une trêve tacite. L’auteur des photos, le docteur Paul Minvielle, sera condamné à 60 jours d’arrêts de rigueur…

Rien d’étonnant : le chauvinisme était dans l’encrier et la censure veillait !

...Lire la suite...


Auteur : Gérard
php'); ?>